Inciter les personnes à l'aide sociale à changer d'assurance maladie

Pour diminuer le montant global des subsides, le Conseil d'Etat neuchâtelois veut pousser les ...
Inciter les personnes à l'aide sociale à changer d'assurance maladie

Pour diminuer le montant global des subsides, le Conseil d'Etat neuchâtelois veut pousser les bénéficiaires de l’aide sociale à changer d’assurance-maladie. Les personnes qui ont la possibilité de quitter leur caisse doivent opter pour une offre plus compétitive, elles sont aidées dans leurs démarches par leur conseiller. Si elles refusent, elles devront assumer elles-mêmes les surcoûts.

"Notre but n'est pas de pénaliser les gens" soutient le conseiller d'Etat en charge de l'action sociale, Jean-Nat Karakash. L'objectif est de diminuer les coûts sans pour autant faire baisser le niveau des prestations. Opter pour une assurance-maladie moins chère permet également aux bénéficiaires de l'aide sociale d'avoir moins de charges à assumer lorsqu'ils retrouveront un travail.


 Aider les actifs à bas revenus

Le gouvernement a aussi décidé de donner un coup de pouce particulier aux travailleurs à bas revenus pour le paiement de leurs primes maladie. Leur subside LAMAL maximal augmentera de 20 francs l’an prochain, passant de 290 à 310 francs. Une hausse qui permet également de diminuer les effets de seuil et d'offrir aux personnes qui travaillent un revenu disponible plus élevé.

L'enveloppe globale des subsides LAMAL pour 2015 atteint 116,2 millions de francs dans le canton de Neuchâtel, une somme payée par la Confédération, le Canton et les Communes. Le montant des subsides destiné à l'aide sociale et aux prestations complémentaires AVS-AI représente 73% de l'enveloppe.

L'Etat de Neuchâtel rappelle qu'il existe de nombreuses mesures pour réduire sa facture d'assurance-maladie sans augmenter le niveau de sa franchise. On peut par exemple changer de caisse ou opter pour un modèle d'assurance particulier. /mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus