SolidaritéS tape à son tour sur les forfaits fiscaux

C’est au tour de SolidaritéS Neuchâtel de présenter ses arguments en faveur de l’abolition ...
SolidaritéS tape à son tour sur les forfaits fiscaux

 Les riches, notamment étrangers, pourraient quitter la Suisse si les forfaits fiscaux sont abolis. SolidaritéS estime que les pertes d'argent seront compensées.

C’est au tour de SolidaritéS Neuchâtel de présenter ses arguments en faveur de l’abolition des forfaits fiscaux.

Le parti politique invite à voter oui le 30 novembre. Il l’a fait savoir en faisant parler le Monument de la République, statue sise près de la Place Alexis-Marie-Piaget à Neuchâtel.

Dame République, toute de béton vêtue, a pris la parole par le biais de haut-parleurs cachés derrière elle. Elle a rappelé que riches et pauvres doivent être soumis aux mêmes lois et a laissé paraître son indignation du fait que « certains peuvent négocier leurs impôts ».

Lorsque la pierre eût fini de parler, les membres de SolidaritéS ont enfoncé le clou. L’abolition des forfaits fiscaux permettrait à la Suisse, pour une fois disent-ils, de montrer l’exemple sur le plan européen.

Quant à la perte de contributeurs, argument avancé par la droite, c’est un faux-problème. « Si les forfaits fiscaux sont abolis, les personnes riches payeront leurs impôts de façon correcte, sur des calculs justes. Cela compensera le départ d’autres personnes fortunées », explique Marianne Ebel. Et Luc Ducommun, du comité d’initiative, de renchérir : « D’autres fortunes viendront s’installer en Suisse pour la qualité de vie ou le niveau d’enseignement par exemple. Pas seulement pour les impôts ».

Bien que le canton de Neuchâtel soit très peu concerné par l’abolition des forfaits fiscaux, une législation fédérale semble être la bonne solution pour SolidaritéS. Alors que la droite réclame que chaque canton puisse être son propre souverain sur ce dossier, le parti de gauche estime qu’au contraire, redonner ce pouvoir aux cantons renforcerait la concurrence fiscale.

Aujourd’hui en Suisse, cinq cantons ont aboli les forfaits fiscaux : Zürich, Appenzell Rhodes-Extérieures, les deux Bâle et Schaffhouse. /abo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus