Révolution dans l'organisation des urgences

Les urgences médicales vont subir une importante réforme dans le canton de Neuchâtel. Le transfert ...
Révolution dans l'organisation des urgences

La nouvelle organisation devrait permettre de désengorger les urgences La nouvelle organisation devrait permettre de désengorger les urgences, ici celles de Pourtalès à Neuchâtel.

Les urgences médicales vont subir une importante réforme dans le canton de Neuchâtel. Le transfert de la centrale d'appels sanitaires urgents 144 vers la Fondation urgences santé (FUS) du canton de Vaud a poussé tous les acteurs de la santé à revoir leur fonctionnement.

Dès le 19 janvier, ce sont des professionnels vaudois qui répondront au numéro d'urgence 144 et au numéro des services de garde (médecin, pharmacien, dentiste) 0848 134 134. La hotline pédiatrique sera également transférée à la FUS Vaud dès le 15 mars, avec le numéro 032 713 38 48.


Refonte des urgences et du système de garde

Pour mieux répondre aux besoins de la population et pallier la pénurie de médecins de premier recours, les gardes ont été totalement repensées. Les cercles couverts par un médecin de garde passent de six à trois (Montagnes, Val-de-Ruz/Neuchâtel, Val-de-Travers/Boudry) et une collaboration étroite est prévue entre les médecins généralistes et l'Hôpital neuchâtelois (HNe).

Durant la journée, le médecin de garde est disponible à son cabinet. Le soir et le week-end il accueille les patients dans les hôpitaux de Neuchâtel, La Chaux-de-Fonds et Couvet. Et durant la nuit, ce sont les médecins de l'HNe qui assurent le service de garde. Ce système permet de rendre plus attractive la fonction de médecin généraliste dans le canton de Neuchâtel, et de désengorger les urgences hospitalières en proposant une prise en charge ambulatoire pour les plus petits bobos.

Durant le week-end, les visites à domicile seront assumées par l'entreprise Médecins du Jura, composée majoritairement de généralistes français.


Vers une utilisation plus efficace des ressources

Les régulateurs professionnels de la FUS Vaud auront accès aux agendas des médecins de garde, ainsi qu'aux ambulances prêtes à être engagées sur le terrain. Ce tri des appels devrait permettre une gestion plus efficace des véhicules du SMUR et des ambulances. Les Services d'incendie et de secours (SIS) doivent maintenant se réorganiser pour garantir la mise à disposition en tout temps d'un nombre précis d'ambulances, et ce même si un incendie se déclare.

Selon le commandant du SIS Neuchâtel, Frédéric Mülheim, les services "s'adaptent de bon coeur". Pompiers et ambulanciers seront attribués chaque jour à un véhicule précis. Mais il faudra davantage de moyens, à Neuchâtel par exemple le SIS devra engager 12 équivalents plein temps.

Le critère choisi par la FUS Vaud pour engager une ambulance sera celui de la proximité. Tous les véhicules sont considérés sur un pied d'égalité, peu importe le service auquel ils appartiennent. Une réflexion est en cours pour créer un espace ambulancier cantonal sur le plus long terme, mais les modalités de cette réorganisation et les questions de gouvernance sont encore en discussion. /mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus