Des études autour du fonds Portescap

Le Musée international d’horlogerie accueille deux journées d’études les 14 et 15 novembre ...
Des études autour du fonds Portescap

L'Incabloc sera au centre des journées d'études organisées autour du fonds Portescap. L'Incabloc sera au centre des journées d'études organisées autour du fonds Portescap.

Le Musée international d’horlogerie accueille deux journées d’études les 14 et 15 novembre autour du fonds Portescap. La manifestation donne en quelque sorte le coup d’envoi à la collaboration entre le musée, l’Université de Neuchâtel et la Ville de La Chaux-de-Fonds.

InnovationS : c’est le titre de ces journées découpées en quatre ateliers, dont le coeur sera l'invention par Fritz Marti du fameux Incabloc, sorte de pare-choc pour le balancier de la montre, autour duquel toute une publicité s’est développée dès les années 40. Ces deux jours sont destinés aussi bien aux chercheurs qu'au grand public.

Portescap était la plus grande entreprise de La Métropole horlogère. Le fonds, l'un des plus importants du MIH, contient notamment des centaines d'objets. Ils étaient exposés dans le musée de Portescap, qui a été transmis au MIH dans les années 80.

 

Un nouveau champ d'études

Signée en mai 2013, la convention de collaboration entre La Chaux-de-Fonds, le MIH et l’Université de Neuchâtel est entrée en vigueur le 1er septembre. Elle débouche dans l’immédiat sur la création de trois engagements répartis entre le musée et l’université: un poste à 75% de directeur de recherches rattaché à l'Institut d'Histoire de l'Université ainsi qu'un poste d'assistant à mi-temps. Une assistante au conservateur du MIH vient d'être engagée à 50%. Rossella Baldi entrera en fonction le 1er janvier.

L'objectif de cette entente est d'étudier et de mettre en valeur le patrimoine horloger. /vco


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus