Le Kobe entre au GaultMillau

Un nouveau restaurant neuchâtelois fait son apparition au GaultMillau : la cuisine japonaise ...
Le Kobe entre au GaultMillau

Le Kobe à Chez-le-Bart propose une cuisine japonaise raffinée. Le Kobe à Chez-le-Bart propose une cuisine japonaise raffinée.

Un nouveau restaurant neuchâtelois fait son apparition au GaultMillau : la cuisine japonaise du Kobe à Chez-le-Bart. La gérante Misako Ishida, qui a succédé à feu Kazumi, obtient la note 13.

Dans le Jura, au Boéchet, le restaurant l'Espace paysan horloger et son chef Mathieu Bruno reçoivent le titre de découverte romande de l’année.

Les mieux notés dans l’Arc jurassien restent Georges Wenger au Noirmont et Claude Frôté au Bocca à St-Blaise.

Concernant les autres établissements neuchâtelois distingués, tous se voient gratifiés de la même note que l'année dernière, sauf l'Escarbot au Landeron, Chez Sandro au Locle et l'auberge d'Hauterive qui montent d'un point.

Le cuisinier de l’année est Peter Knogl, du Grand Hôtel Les Trois Rois à Bâle. Il est le septième cuisinier à obtenir la note 19 sur 20, mais le premier cuisinier d'hôtel à l’avoir. /vco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus