L'ancien maire de Rome félicite Neuchâtel

L’ancien maire de Rome Walter Veltroni s’est arrêté au Château de Neuchâtel mardi en fin de ...
L'ancien maire de Rome félicite Neuchâtel

Walter veltroni Walter Veltroni, membre du Partito democratico.

L’ancien maire de Rome Walter Veltroni s’est arrêté au Château de Neuchâtel mardi en fin de journée. Il répondait à l’invitation du Parti socialiste neuchâtelois, alors qu’il est en tournée en Suisse pour promouvoir son film dédié à la figure du Parti communiste italien Enrico Berlinguer Quando c’era Berlinguer.


Neuchâtel, terre exemplaire

À la pause de la session du Grand Conseil, certains députés et quelques sympathisants du Partito democratico sont venus le saluer et échanger quelques mots avec le politicien italien, qui vient par ailleurs de célébrer le mariage de son ami Georges Clooney à Venise.

Walter Veltroni n’a pas tari d’éloges sur la politique neuchâteloise en matière d’intégration : « Vous avez l’une des expériences les plus importantes en matière d’intégration. Socialement, économiquement, électoralement. Vous avez fait des efforts pour cohabiter avec les différentes cultures », a-t-il souligné.

Face à la montée de la xénophobie en Europe, notamment dans les parlements, Walter Veltroni n’a pas caché son inquiétude. « Mais à Neuchâtel, vous êtes un exemple car vous avez toujours su ouvrir vos portes ».

Des compliments que la présidente du Parti socialiste neuchâtelois a pris au vol, tout en les replaçant dans un contexte : « Nous avons mis des décennies à construire notre équilibre. Mais aujourd’hui, n’oublions pas que ce dernier est fragile », a temporisé Sylvia Locatelli.


Chocolats et selfies

Bien qu’entourée de pendules neuchâteloises et de chartes historiques diverses, la visite de Walter Veltroni a laissé un air d’Italie au Château. Les mains ont gesticulé, on a parlé plus fort, certains se sont tutoyés alors que ce n’était pas coutume. Il manquait juste le café pour que ce soit parfait.

L’ancien maire de Rome, lui, est reparti avec des chocolats sous le bras tandis que d’autres contemplaient les selfies qu’ils venaient de prendre avec le politicien. /abo


Actualisé le

 

Actualités suivantes