Via sicura : le peuple pourrait se prononcer

Le peuple aura peut-être son mot à dire sur « Via sicura ». Selon une information de nos correspondants ...
Via sicura : le peuple pourrait se prononcer

Passage piéton

Le peuple aura peut-être son mot à dire sur Via sicura. Selon une information de nos correspondants à Berne, une initiative populaire est en préparation. Entré en vigueur en 2013, cet important programme de prévention routière de la Confédération prévoit un durcissement des sanctions, avec notamment des peines de prison pour les chauffards… Mais pour un groupe de citoyens, tout cela va trop loin. Il veut que la population puisse se prononcer.

 

Initiative déposée avant la fin de l’année

Le comité d’initiative a déjà été créé. Il se compose de quatorze personnes. « Il s’agit d’un comité a-politique » précise le valaisan Frédéric Gerster, à l’origine de cette idée. Le texte d’initiative est actuellement en phase de rédaction par Maître Thétaz, avocat à Lausanne. L’objectif est de déposer l’initiative populaire à la Chancellerie fédérale avant la fin de l’année.

 

Vers une démarche participative

Les initiants aimeraient réintroduire une certaine proportionnalité dans l’arsenal législatif de Via sicura. Ils critiquent notamment deux mesures: les peines de prison, ainsi que le séquestre des véhicules qu’ils comparent à du vol. Afin de répondre au mieux aux revendications de la population, une page Facebook a été ouverte. Intitulée Via sicura comité d’initiative. Elle permet à tout un chacun de dire ce qu’il pense du projet d’initiative, de faire des propositions ou de critiquer les mesures envisagées. Actuellement, plus de 75'000 personnes l’ont déjà visitée. /fqu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus