Rapport PISA : Neuchâtel à la traîne

Le canton de Neuchâtel est en dessous de la moyenne romande dans le dernier rapport PISA publié ...
Rapport PISA : Neuchâtel à la traîne

 Le niveau scolaire neuchâtelois est en baisse.

Le canton de Neuchâtel est en dessous de la moyenne romande dans le dernier rapport PISA publié mardi.

Alors que les résultats des cantons suisses, dont la Romandie, montrent un tassement en mathématiques, une stabilité des résultats en sciences et une légère progression en lecture, le canton de Neuchâtel accuse un léger recul dans les trois domaines testés. Pour les autorités, ces résultats seraient non significatifs d'un point de vue statistique. Seuls 15 points sur 1000 séparent Neuchâtel du reste de la Romandie.

L’enquête PISA (Programme international pour le suivi des acquis des élèves)  a été menée en 2012 auprès des élèves de 11année HarmoS par la Conférence intercantonale de l’instruction publique de Suisse romande et du Tessin (CIIP).

 

Importantes disparités entre les sections

L'analyse par section démontre de grandes différences entre les élèves de maturité et ceux des deux autres filières, soit moderne et préprofessionnelle. Dans les trois domaines, 60 à 70 points, soit un niveau de compétences, séparent ces deux populations.  Si la moyenne des élèves de maturité est largement supérieure à la moyenne romande, seuls quelques élèves de moderne et de préprofessionnelle se hissent au-dessus de cette limite.

 

Intégration : Neuchâtel bon élève

L'analyse de l'impact du milieu socio-économique et culturel sur les performances des élèves démontre que le canton de Neuchâtel (27% d'élèves allochtones et 15% de non-francophones) intègre mieux cette population d'élèves que ses voisins. Des efforts restent cependant encore à faire pour réduire l'écart important, soit plus d'un niveau de compétences, qui sépare les élèves issus de milieux aisés des élèves les plus défavorisés.

 

Périodes supplémentaires

En Suisse romande, les jeunes Neuchâtelois fréquentent l'école moins longtemps que leurs voisins. Entre 2009 et 2014, le canton de Neuchâtel a donc renforcé sa grille horaire avec 11 périodes supplémentaires. Ce renforcement portera ses premiers fruits dans cinq ans environ.

Pour l’instant, les résultats 2012 ne reflètent pas encore la situation scolaire actuelle vu que les élèves testés ont réalisé leur scolarité avec un plan d'étude qui n’est plus en usage aujourd'hui.

Les cantons seront à nouveau évalués en 2016 par le biais d'épreuves nationales centrées sur les standards HarmoS. La Suisse a renoncé aux échantillons cantonaux pour les prochaines enquêtes PISA. La moyenne sera donc romande. /comm-jha


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus