Attention à l'arnaque au président

L’escroquerie au président touche aussi le canton de Neuchâtel. Plusieurs tentatives ont été signalées, dont une a abouti à un préjudice extrêmement important.

La Police neuchâteloise met en garde les entreprises contre ce procédé qui consiste à se faire passer pour le président de la société visée.

Après avoir fait des recherches sur la future victime, notamment au travers d'internet, l’escroc contacte un employé de la comptabilité par un premier courriel envoyé demandant s'il avait déjà été contacté par un pseudo avocat. Dans la foulée, le pseudo avocat appelle cet employé. De fil en aiguille, l'employé est amené à établir de multiples ordres de paiement en dérogeant aux règles usuelles, sous les prétextes de l'urgence et de la confidentialité. Des variations de la mise en scène peuvent intervenir, les escrocs faisant preuve d'une grande faculté d'adaptation.

Les auteurs sont établis ou utilisent des comptes bancaires, notamment en Israël, en France, en Chine et à Chypre.

 

Les mesures préventives à prendre pour ne pas être piégé sont les suivantes :

- informer le personnel de l'entreprise de ce type d'escroquerie,

- ne jamais utiliser le bouton "répondre" des courriels, mais systématiquement en rédiger un nouveau, l'adresse électronique des auteurs étant une "contrefaçon" visuellement proche de l'original,

- prendre contact téléphoniquement ou "de visu" avec le directeur,

- ne jamais agir dans l'urgence (sous la pression de tierces personnes),

- ne pas contrevenir aux règles usuelles de sécurité interne à l'entreprise (sous le couvert de l'urgence et de la confidentialité).

En cas de tentative d'escroquerie, veuillez prendre contact avec la police. / comm-sma


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus