Bicentenaire: solidaritéS décline l'invitation du Conseil d'Etat

SolidaritéS tient à participer à sa manière au Bicentenaire de l’entrée du canton de Neuchâtel ...
Bicentenaire: solidaritéS décline l'invitation du Conseil d'Etat

SolidaritéS fête le Bicentenaire à sa manière. SolidaritéS fête le Bicentenaire à sa manière.

SolidaritéS tient à participer à sa manière au Bicentenaire de l’entrée du canton de Neuchâtel dans la Confédération : en faisant entendre une voix plus critique.

Le mouvement de gauche décline en fait l’invitation du Conseil d’Etat à la cérémonie officielle du 12 septembre. Et pose une question : " le gouvernement a-t-il vraiment lu les livres d’histoire ? " SolidaritéS tient à rappeler que si 1814 correspond bien à l’entrée de Neuchâtel dans la Confédération, c’est tout sauf le premier acte de la démocratie dans le canton.

SolidaritéS dit ne pas se distancier totalement de la manifestation, mais selon le parti, une commémoration ne se fait pas à la légère, elle est un acte solennel, l'affirmation d'une identité collective. SolidaritéS tient ainsi à faire entendre sa voix, à rappeler que Neuchâtel dépendait il y a 200 ans de deux puissances, la Prusse et la Diète fédérale et que 1848 est le véritable début de la démocratie dans le canton.

En se souvenant de la répression des insurgés républicains de 1831 - " les véritables précurseurs de la démocratie " - solidaritéS défend aussi une vision non-automatique de l'Histoire. /vco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus