Les entreprises neuchâteloises plutôt pessimistes

Les prochains mois s'annoncent plutôt difficiles pour les entreprises neuchâteloises. La plupart ...
Les entreprises neuchâteloises plutôt pessimistes

 Les entreprises horlogères craignent de n'avoir pas suffisamment de commandes ces prochains mois.

Les prochains mois s'annoncent plutôt difficiles pour les entreprises neuchâteloises. La plupart craignent de n'avoir pas assez de commandes, selon la dernière publication sur la conjoncture économique du Service statistique de l'Etat de Neuchâtel. Au 2e trimestre 2014, les exportations neuchâteloises progressent de 4,2 % par rapport au 1er trimestre, mais reculent de 9% par rapport à la même période l'année précédente.

Alors que les entreprises suisses sont plutôt optimistes, les entreprises neuchâteloises ne sont pas satisfaites de la situation économique actuelle et des prévisions pour ces prochains mois. Dans l'horlogerie, on s'inquiète des entrées de commandes et de la production escomptée. Du coup, les perspectives d'emplois sont très sombres.

Les sociétés de métallurgie se soucient de leurs carnets de commandes mais sont assez positives en ce qui concerne le volume de production. La situation conjoncturelle s'est en revanche redressée dans le domaine des équipements électriques et électroniques, de la mécanique de précision et de l’optique.

Globalement le climat des affaires dans l'industrie neuchâteloise s'améliore depuis le début de cette année, même s'il reste moins positif qu’au niveau suisse. Les entreprises neuchâteloises se montrent pessimistes pour ces prochains mois mais elles semblent plutôt confiantes sur le long terme. /mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus