Des airs de cinéma au Musée des Beaux-arts

Des vidéos qui n’en sont pas vraiment : voilà ce qui attend les visiteurs au Musée des Beaux-arts ...
Des airs de cinéma au Musée des Beaux-arts

Musée des Beaux-Arts, Chaux-de-Fonds, AES+F

Des vidéos qui n’en sont pas vraiment : voilà ce qui attend les visiteurs au Musée des Beaux-arts de La Chaux-de-Fonds, dès dimanche et jusqu’au 28 septembre. Le MBA accueille les œuvres du collectif russe AES + F. Ces artistes travaillent sur des milliers de photographies qu’ils assemblent ensuite en vidéo. Plusieurs centaines de figurants ont été sollicités pour ces œuvres.

Un important dispositif a été mis en place dans le musée pour les accueillir. L’une des salles est recouverte d’écrans sur trois de ses murs, tandis qu’une deuxième salle propose un immense écran panoramique.

 

Paradis, enfer et purgatoire

L’exposition The Liminal space trilogy : au seuil du paradis et de l’enfer présente principalement trois vidéos qui évoquent chacune un univers en référence au paradis, à l’enfer et au purgatoire, tout en livrant une critique de notre société actuelle.

Le premier volet, La dernière Révolte, évoque les difficultés de l’enfance et de l’adolescence. Il plonge le spectateur dans un monde virtuel de jeux vidéo fait de violence et de combat où chacun peut devenir un héros immortel.

La deuxième vidéo, le Festin chez Trimalcion, fait quant à elle référence au texte antique de Pétrone, le Satiricon, qui décrit les vices des nouveaux riches romains, mais qui est ici transposé dans le monde contemporain pour dénoncer notre société de consommation. On y voit des personnages jouant au golf ou au tennis dans un hôtel 5 étoiles, se préoccupant de leur corps et de leur plaisir, jusqu’à ce que les rôles entre maîtres et serviteurs s’inversent.   

Finalement, le troisième univers, L'Allégorie sacrée, nous plonge dans un aéroport figé sous la neige. Les voyageurs, coincés à l’intérieur, attendent dans une forme de purgatoire et se mettent à rêver. Cette vidéo entre en résonnance avec les personnages du tableau de Giovanni Bellini, L’Allégorie sacrée, dans lequel des figures de la mythologie chrétienne et antique sont réunies sur une terrasse.

En plus des vidéos, l’univers pictural des artistes russes se décline également en tableaux et en sculptures. Il s’agit de la première exposition de grande envergure du collectif AES+F en Suisse. /sbe


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus