Compromis trouvé entre le FNS et les éditeurs

Les négociations entre les éditeurs et le Fonds national suisse de la recherche scientifique ...
Compromis trouvé entre le FNS et les éditeurs

Editions Alphil, Neuchâtel Les éditions Alphil, à Neuchâtel, faisaient partie du comité pétitionnaire.

Les négociations entre les éditeurs et le Fonds national suisse de la recherche scientifique ont porté leurs fruits. Un compromis a pu être trouvé.

Au mois de mai, les éditeurs avaient lancé une pétition contre la nouvelle politique du FNS en matière de soutien aux publications, qui devait entrer en vigueur ce mardi et qui visait à davantage soutenir les publications numériques. A l’issue des négociations, le FNS a revu sa position sur certains points. Il a décidé d’augmenter les subsides pour la phase préparatoire des ouvrages. Cette augmentation assure des conditions économiques acceptables pour les éditeurs. 

En revanche, le FNS maintien un délai de deux ans avant la publication des ouvrages en libre accès sur internet, contre un délai de 3 ans demandé par les éditeurs. Des dérogations resteront possibles, par exemple pour des livres publiés en plusieurs volumes et sur plusieurs années.

Par ailleurs, les deux parties vont se lancer dans un projet pilote qui vise à tester, en parallèle, une publication en version imprimée et en version numérique, avec différents modèles de libre accès, selon les cas. 

Finalement, un autre projet est encore envisagé : celui de créer une plate-forme en ligne qui réunirait les publications en sciences humaines et sociales ; une manière de leur offrir une meilleure visibilité que sur les sites respectifs des éditeurs. /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus