Le Haut veut vivre inquiet!

Après les parlementaires neuchâtelois, c’est au tour du Collectif le Haut veut vivre de s’inquiéter du retard pris dans le dossier de la mobilité. Il demande au Conseil d’Etat de prendre en compte avec le plus grand intérêt le projet du Groupe LiEn.

Présenté en février 2013, ce projet proposait une liaison ferroviaire entièrement souterraine entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds, pour un temps de parcours total de 11 minutes. Le tout pour un coût de 630 millions de francs.

Le Collectif le Haut veut vivre rappelle également que son initiative, qui sera discutée au début de l’année prochaine, demande la réalisation et la mise en service avant 2025 d’une ligne rapide entre Le Locle et Neuchâtel en moins de 17 minutes. /comm-sma


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus