L’Espace des Solidarités est reconnu comme entreprise sociale

L’Espace des Solidarités à Neuchâtel est désormais une entreprise sociale. Depuis le début ...
L’Espace des Solidarités est reconnu comme entreprise sociale

 Un stand tenu par l'Espace des Solidarités. (photo d'archives)

L’Espace des Solidarités à Neuchâtel est désormais une entreprise sociale. Depuis le début de l’année, la structure n’est plus considérée comme un programme d’insertion. Le Canton lui a octroyé ce nouveau statut en raison de son mode de fonctionnement identique à celui d’autres PME.

L’entreprise a été créée en 2000 par Caritas Neuchâtel et par l’Association des chômeurs neuchâtelois. Elle agit sur deux plans. Au niveau social, elle propose aux personnes qui le souhaitent des repas de midi à 5 francs et des activités l’après-midi. L’Espace des Solidarités comprend également un volet commercial, puisqu’elle prépare et livre des repas à domicile, dans des homes et des structures parascolaires.

En plus de trois collaborateurs cadres, la structure emploie six personnes au bénéfice de l’aide sociale. Leur contrat est de durée indéterminée et les conditions de travail respectent la Convention collective pour l’hôtellerie et la restauration. La moitié des salaires de ces six personnes est assurée par le Canton de Neuchâtel. Le contrat entre l’Etat et l’Espace des Solidarités court sur deux ans. Il est renouvelable.

 

Validation du SECO

Ce type d’entreprise sociale séduit également au niveau fédéral. Bien que les salaires des employés soient subventionnés à 50% par la collectivité publique, le Secrétariat d’Etat à l’économie, le SECO, admet que si les collaborateurs de l’Espace des Solidarités venaient à perdre leur emploi, ils auraient droit au chômage. Une situation exceptionnelle puisqu’un article de la Loi sur l’assurance chômage spécifie qu’un salaire financé par les pouvoirs publics n’est pas assuré. /aes


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus