Succession Perrin: le PLR pris dans sa toile

Après la démission d'Yvan Perrin, les candidats potentiels doivent sortir du bois. Analyse ...
Succession Perrin: le PLR pris dans sa toile

Damien Humbert-Droz, Fanny Noghero, Olivier Lebeau et Nicolas Ruedin. (Photo: Claude Comte) Le comité du PLRN a du pain sur la planche. Damien Humbert-Droz, Fanny Noghero, Olivier Lebeau et Nicolas Ruedin. (Photo: Claude Comte)

Après la démission d'Yvan Perrin, les candidats potentiels doivent sortir du bois. Analyse:

La droite a tissé une véritable toile d’araignée. Le premier qui bouge fera tomber tous les adversaires.

Les Libéraux-Radicaux semblent détenir la clef de cette élection. Au sein du comité, on ne semble pas sûr de vouloir le siège UDC. Ça signifierait renoncer à un apparentement avec le parti agrarien et donc s’attirer les foudres UDC pour les années à venir.

Malgré tout, les noms de Laurent Favre et Philippe Bauer circulent en coulisses. Les délégués auront le dernier mot début juillet. Mais le PLR semble d’ores et déjà pris dans sa propre toile.

Si le PLR n’envoie personne, cela trace une voie royale aux Verts-libéraux.

Raphaël Grandjean, probable candidat, se retrouverait alors face à un UDC. Nul doute qu’il attirerait les votes de la gauche, qui a d’ores et déjà déclaré qu’elle ne présenterait personne. Il pourra aussi compter sur une partie de l’électorat de droite. Autant dire que ses chances d’élection sont élevées.

Reste la principale concernée : l’UDC, qui revendique son siège.  On sait déjà que son président Hughes Chantraine n’est pas candidat. Il se dit trop attaché à son mandat au Grand conseil et à sa profession de dentiste.

Le candidat le plus probable est le conseiller national Raymond Clottu. S’il devait être élu, il cumulerait les deux mandats pendant une année, le temps que les élections fédérales arrivent, comme il nous l’a dit par téléphone.

Le conseiller communal chaux-de-fonnier Jean-Charles Legrix se tient aussi à la disposition de son parti. L’assemblée des délégués a lieu le 25 juin.

L’UDC doit maintenant se réveiller et surtout resserrer ses rangs. Le candidat Perrin a été élu pour sa personnalité. Le parti n’a plus de leader. Il lui reste peu de temps pour en fabriquer un. /abo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus