Le comité neuchâtelois contre le Gripen ne veut pas d'un mirage trop coûteux

Un comité neuchâtelois s'est formé pour militer contre l'achat de 22 avions de combat Gripen ...
Le comité neuchâtelois contre le Gripen ne veut pas d'un mirage trop coûteux

L'affiche des opposants au Gripen Les opposants au Gripen ne veulent pas gaspiller plusieurs milliers de francs pour un avion qui n'existe que sur papier.

Un comité neuchâtelois s'est formé pour militer contre l'achat de 22 avions de combat Gripen soumis au peuple le 18 mai. Les Verts, le Parti socialiste, SolidaritéS, le Parti ouvrier populaire ainsi que leurs sections jeunes s'unissent pour dénoncer un gaspillage inutile de plusieurs milliards de francs à l'heure où tout le monde se serre la ceinture.

Le comité neuchâtelois Non au Gripen estime que cet achat coûtera bien plus que 3 milliards de francs. En tenant compte de l'entretien des avions, des investissements immobiliers et de la location transitoire de 11 anciens modèles Gripen en attendant la livraison des nouveaux engins, on arrive à plus de 10 milliards de francs selon leurs calculs. Un argent qui pourrait être mieux investi au sein de l'armée, pour lutter contre la cybercriminalité par exemple.

De plus, les opposants au Gripen soulignent que les activités compensatoires qui résulteraient de l'achat des avions ne toucheront pas le canton de Neuchâtel mais de grandes entreprises actives dans l'armement basées dans d'autres cantons. /mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus