Blanchâtel n'obtient pas gain de cause devant la justice

Le dossier Blanchâtel est tranché : selon nos informations, la Cour de Droit public du Tribunal ...
Blanchâtel n'obtient pas gain de cause devant la justice

Une cinquantaine d'emplois sont menacés à La Chaux-de-Fonds.

Le dossier Blanchâtel est tranché : selon nos informations, la Cour de Droit public du Tribunal cantonal donne raison à l’Hôpital neuchâtelois et aux homes du canton concernant l’appel d’offres en procédure ouverte de Blanchâtel.

Les juges indiquent que l’HNe et les homes avaient le droit d’interrompre la procédure de marché public après avoir reçu une unique offre, celle de l’entreprise chaux-de-fonnière Blanchâtel, par ailleurs insatisfaisante à leurs yeux. La Cour relève aussi qu’une seule offre ne permettait pas de véritable comparaison ni de concurrence, d’autant plus que les exigences d’HNe n’étaient pas remplies.

 

Cinquante emplois en jeu

L’entreprise de blanchisserie est en litige avec ces institutions depuis plusieurs mois. Son contrat de prestation arrivait à échéance le 31 décembre. L’HNe et les homes ont refusé de le renouveler, estimant l’offre de Blanchâtel incomplète et trop chère, notamment.

Président du Conseil d’administration de l’HNe, Laurent Kurth avait accepté de prolonger le contrat de prestation jusqu’au 31 mars. Il faut dire que l’HNe est le plus gros client de Blanchâtel. Le CEO de l’entreprise-mère a indiqué à plusieurs reprises que si la collaboration entre les deux parties devait être rompue, c’est une cinquantaine d’emplois qui seraient supprimés à La Chaux-de-Fonds.

Blanchâtel peut toujours faire recours auprès du Tribunal fédéral. Avec possibilité de demander l’effet suspensif.

Nous avons tenté de joindre les dirigeants de Blanchâtel. Le principal responsable est en vacances. La personne que nous avons eue au téléphone n’était pas au courant de la décision du tribunal. Très affectée, elle n’a pas souhaité commenter cette information dans l’immédiat.
 

Terrain d'entente possible ?

Laurent Kurth rappelle de son côté que cette décision de justice concerne la façon d'attribuer le marché et non le fond du dossier (ndlr: à qui doit aller le mandat). Il se félicite de constater que l'HNe a respecté la procédure.

Quant aux éventuels emplois qui pourrait passer à la trappe, Laurent Kurth garde l'espoir qu'un terrain d'entente soit trouvé avec Blanchâtel... En clair que l'entreprise corrige son offre vers le bas et vers le mieux. Si tel ne devait pas être le cas, celui qui est aussi ministre de la santé et des finances déclare être désolé des conséquences, mais une institution publique n'a pas vocation de soutenir une entreprise privés à coups de millions.  

Du côté de l'Hôpital neuchâtelois, tous les membres de la direction étaient sur le point d’entrer en séance en début de soirée. /abo


Actualisé le

 

Actualités suivantes