La HE-Arc, un pont entre la Suisse et la Tunisie

Renforcer les investissements entre la Suisse et la Tunisie : telle est la thématique qui a ...
La HE-Arc, un pont entre la Suisse et la Tunisie

Haute école Arc, HE-Arc, Suisse-Tunisie

Renforcer les investissements entre la Suisse et la Tunisie : telle est la thématique qui a servi de fil rouge à une journée de séminaire organisée lundi par la Haute école de gestion Arc, à Neuchâtel, en partenariat avec l’Ecole supérieure de commerce de Sfax, en Tunisie. La HE-Arc est en relation avec cette institution depuis deux ans dans le cadre des partenariats internationaux qu’elle entretient avec des pays francophones, mais aussi russophones.

Ce lundi, une quarantaine de personnes des deux pays avaient fait le déplacement : des représentants des ambassades et des Chambres de commerce et de l’industrie, des investisseurs ou encore des agents de promotion des investissements.

 

Elaborer des projets d'affaires

Ce séminaire doit permettre aux participants d’élargir leur réseau et idéalement d’élaborer des projets d’affaires.

Mokhtar Chouari, de l’Agence tunisienne de promotion de l’investissement extérieur, a notamment cherché à rassurer les investisseurs sur le climat politique désormais plus calme en Tunisie, indiquant que de nouvelles structures sont en train de se mettre en place pour favoriser les investissements étrangers. Actuellement, 3'000 personnes travaillent en Tunisie sur la base d’investissements directs de la Suisse.

De son côté, Jean-Luc Cornaz, de Switzerland Global Enterprise qui œuvre pour le développement de la place économique suisse, a présenté la façon de fonctionner de la société pour attirer des investisseurs potentiels. La journée s’est poursuivie avec le témoignage d’investisseurs actifs aussi bien en Suisse qu’en Tunisie. /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus