Jeunes et addictions : la situation n’est pas alarmante

Le tabac et le cannabis attirent de moins en moins les jeunes âgés de 15 ans : ils préfèrent ...
Jeunes et addictions : la situation n’est pas alarmante

Alcool Les 15 ans préfèrent tester l'alcool plutôt que le tabac ou le cannabis.

Le tabac et le cannabis attirent de moins en moins les jeunes âgés de 15 ans : ils préfèrent expérimenter l’alcool.  Aujourd’hui, selon les chiffres d’Addiction suisse, trois jeunes sur vingt consomment du tabac une fois par semaine. En 2002, ils étaient cinq sur vingt. La proportion est plus élevée en ce qui concerne l’alcool : un adolescent de 15 ans sur quatre et une jeune fille sur six en consomment une fois par semaine. Selon la responsable de la prévention pour la Fondation Neuchâtel addictions, Valérie Wenger-Pheulpin, cette situation s’explique par le fait que l’alcool est moins cher et que sa façon de le consommer est plus attirante en ce moment en raison de la mode des bitures expresses.

Elle estime toutefois que ces chiffres ne sont pas alarmants. Leurs expérimentations sont liées à leur développement, à leur besoin d’autonomie et à leur recherche de sensations. Elle souligne par ailleurs que la consommation est fréquente dans les premiers moments d’expérimentation, mais qu’elle diminue ensuite chez la plupart.

La Fondation Neuchâtel addictions rencontre chaque année plusieurs centaines d’adolescents. Son objectif n’est pas de prôner l’abstinence, mais d’amener les jeunes à comprendre les dangers d’une consommation excessive. Outre l’alcool et les substances psychotropes, la Fondation met aussi en garde les jeunes contre l’usage intensif de jeux vidéo et autres médias électroniques qui peut entrainer un repli sur soi ainsi que des conséquences négatives sur l’apprentissage scolaire. /aes


Actualisé le

 

Actualités suivantes