La suppression des subventions pour les cours de gym fâche

Dès la rentrée scolaire d’août, le canton de Neuchâtel ne versera plus de subventions à certaines ...
La suppression des subventions pour les cours de gym fâche

halle de gym de Soyhières

Dès la rentrée scolaire d’août, le canton de Neuchâtel ne versera plus de subventions à certaines communes pour financer les postes de maître de sport au sein de l'école obligatoire. Pour le collectif du Pervou, qui se donne pour mission de défendre les intérêts de l'école neuchâteloise, cette décision risque d'entraîner la suppression des périodes d’éducation physique données en demi-classe et par conséquent la suppression aussi des demi-classes de maths ou de lecture qui étaient données en parallèle. Selon lui, certaines des communes touchées (à savoir: La Chaux-de-Fonds, Le Locle, Corcelles-Peseux, Colombier et Le Landeron) n’auront en effet pas les moyens de maintenir cette prestation.

Le Collectif du Pervou y voit une perte de qualité de l’enseignement, les demi-classes permettant à l’enseignant d’accorder plus de temps à chaque élève. Selon lui, cette décision pénalise aussi les communes les moins riches, puisque celles-ci ne pourront pas se permettre d’engager un maître de sport à leur frais. Jusqu’à présent, le Canton participait au financement à hauteur de 45% et la commune versait les 55% restant.

La conseillère d’Etat en charge de l’éducation, Monika Maire-Hefti, insiste: seules quelques communes touchaient des subventions. La suppression de ce financement répare donc une injustice à ses yeux, par rapport aux communes qui ne recevaient rien. Par ailleurs, d’autres mesures ont été prises, selon elle, pour assurer la qualité de l’enseignement, comme l’introduction d’une heure de lecture en 3e année ou l'augmentation, prévue dès la rentrée prochaine, de 3% à 4% de l'enveloppe destinée au soutien pédagogique. /sbe


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus