Front uni de la gauche et des syndicats contre l’initiative de l’UDC

L’initiative de l’UDC contre l’immigration de masse ne résout rien, selon les partis de gauche ...
Front uni de la gauche et des syndicats contre l’initiative de l’UDC

Votations, 9 février, initative UDC L'affiche du syndicat Unia pour appeler à rejeter l’initiative de l'UDC contre l'immigration de masse.

L’initiative de l’UDC contre l’immigration de masse ne résout rien, selon les partis de gauche et les syndicats neuchâtelois. Pour David Taillard du syndicat Unia, le texte est un énorme bond en arrière, puisqu’il conduira à un retour des contingents en matière d’accueil des travailleurs étrangers, alors même que la Suisse a besoin de ces travailleurs pour faire tourner son économie.

Aux yeux du Parti socialiste, l’initiative conduira à l’isolement de la Suisse, comme son acceptation risque de conduire à la dénonciation des accords bilatéraux.

Pour la gauche et les syndicats, les problèmes mis en avant par l’UDC minent effectivement la société suisse, mais ne sont pas dus à l’immigration. Selon les Verts, il faut renforcer les contrôles et durcir les amendes pour lutter contre le dumping salarial. Il faut également encourager la formation dans les secteurs où le personnel vient à manquer. Autre point important pour les Verts : réfléchir à la mobilité pour éviter que de trop grandes distances séparent les lieux d’habitat et de travail, dans le but de désengorger le rail et la route. L’UDC dénonce en effet la pression sur les salaires, sur le marché du travail, sur les moyens de transports et sur les logements ; une pression qui serait due, selon le parti, à la population migrante.

Pour la gauche et pour les syndicats neuchâtelois, ce texte ne vise qu’une nouvelle fois à transformer la population étrangère en bouc émissaire. Ils appellent donc à rejeter l’initiative de l’UDC contre l’immigration de masse le 9 février. /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus