Le Conseil d’Etat fait le pari de la réinsertion sociale

La réforme de l’aide sociale est l’un des chevaux de bataille du nouveau gouvernement neuchâtelois ...
Le Conseil d’Etat fait le pari de la réinsertion sociale

  Le Château de Neuchâtel, siège du gouvernement.

La réforme de l’aide sociale est l’un des chevaux de bataille du nouveau gouvernement neuchâtelois. Il a dévoilé lundi les différentes mesures qu’il entendait prendre pour freiner l’augmentation du nombre de personnes dépendant de l’aide matérielle.

Le Conseil d’Etat a décidé d’augmenter les subsides LAMal 2014 pour les jeunes adultes actifs et pour les adultes actifs. Cette aide renforcée pour payer les primes d’assurance maladie vise à diminuer les effets de seuil et à éviter qu’une personne qui sort de l’aide sociale ne se retrouve avec un revenu disponible moins élevé.


De l'argent pour la réinsertion

De plus, les guichets sociaux régionaux ont été harmonisés depuis le 1er janvier. Les programmes de réinsertion sont en train d’être consolidés et le suivi personnalisé des jeunes en difficulté sera prochainement intensifié. Une refonte totale de la politique d’intégration devrait être concrétisée durant l’année.

Cependant, ces mesures coûtent cher. Le Conseil d’Etat a prévu d’économiser 4 millions de francs en diminuant les prestations d’aide sociale dès le 1er mars. L'Office cantonal de l'aide sociale a consulté les personnes qui travaillent sur le terrain ainsi que les communes pour fixer de nouvelles normes.


Les moins de 35 ans pénalisés

Toutes les catégories sont plus ou moins touchées, mais celle qui paie le plus lourd tribut est la catégorie des moins de 35 ans sans enfants à charge qui verra ses prestations diminuer de 15%.

Les possibilités de sanction sont aussi élargies: la personne qui refuse un contrat d’insertion, qui rend impossible la poursuite du contrat ou qui néglige les obligations qui lui sont imposées par l’autorité d’aide sociale verra ses prestations diminuer.

L’objectif du Conseil d’Etat est de miser avant tout sur la réinsertion sociale et le retour à l’emploi et d’éviter à tout prix que les jeunes ne s’installent durablement à l’aide sociale. /mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus