Un oui et deux non pour SolidaritéS

SolidaritéS ne veut pas fermer les frontières suisses. Le parti neuchâtelois dénonce et s’oppose ...
Un oui et deux non pour SolidaritéS

SolidaritéS ne veut pas fermer les frontières suisses. Le parti neuchâtelois dénonce et s’oppose à l’initiative de l’UDC sur l’immigration de masse, qui manipule l’opinion publique. SolidaritéS estime que toute politique de fermeture des frontières affaiblit la capacité des organisations ouvrières à lutter pour des améliorations sociales.

Le parti dit également non au texte financer l’avortement est une affaire privée. Il estime que l'initative mine le principe de solidarité, dans lequel chacun contribue aux risques encourus par tous. Par ailleurs, l’initiative met en danger la santé des femmes, selon la formation politique.

Enfin, SolidaritéS recommande le oui au financement et à l’aménagement de l'infrastructure ferroviaire (FAIF). Le parti salue le fait d’investir dans le développement du rail plutôt que, par exemple, dans le percement d’un nouveau tube routier au Gothard. /aju-comm


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus