Les futurs policiers se dépensent

Pas de répit pour les futurs policiers de l’Arc jurassien. Une trentaine d’aspirants ont pris ...
Les futurs policiers se dépensent

Vendredi à l'aube, la trentaine d'aspirants est arrivée à Tête de Ran. Vendredi à l'aube, la trentaine d'aspirants est arrivée à Tête de Ran.

Pas de répit pour les futurs policiers de l’Arc jurassien. Une trentaine d’aspirants ont pris part à l’opération Hibernatus entre mercredi et vendredi.

La formation de policiers de l’Ecole régionale de police de Colombier met les aspirants à rude épreuve. Les jeunes Neuchâtelois, Jurassiens et Valaisans ont fait plus de 60 kilomètres de marche.

Nouveauté cette année : l’épreuve se tient sur deux jours et demi, contre deux l’an dernier. Cela permet de mieux tester la résistance psychologique de la troupe, sans augmenter l’effort physique.

Les aspirants ont quitté le Littoral mercredi pour dormir sur la paille au Val-de-Ruz. Jeudi soir, ils ont passé la nuit dans un chalet près de Tête de Ran. Vendredi matin, ils sont descendus sur Valangin pour entrer dans la conduite forcée qui les a menés au bord du lac. De là, ils devaient regagner Colombier.

Hibernatus vise à souder les liens entre les policiers de demain. C’est la première année que les aspirants bernois francophones ne sont plus intégrés dans l’école neuchâteloise. Des aspirants de la police de Crans-Montana (VS) prennent part, eux, pour la première fois à Hibernatus. /aju


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus