Neuchâtel reste un enfer fiscal

Le canton de Neuchâtel est encore et toujours un enfer fiscal : c’est ce que révèle le classement ...
Neuchâtel reste un enfer fiscal

 Plusieurs Neuchâtelois quittent le canton chaque année pour des raisons fiscales.

Le canton de Neuchâtel est encore et toujours un enfer fiscal : c’est ce que révèle le classement 2013 des charges fiscales établi par le Crédit suisse, le classement TAX-Independence Day. Neuchâtel  arrive en dernière position des endroits fiscalement attractifs.

Un couple de Zougois sans enfant et dont le revenu annuel brut est de 150'000 francs doit travailler 50 jours pour s’acquitter de ses impôts. Un couple de Neuchâtelois doit travailler 48 jours de plus pour payer ses charges fiscales.

Une consolation toutefois : l'écart entre ces deux extrêmes, qui était de 52 jours en 2011, s'est réduit à 48 jours en raison de baisses d'impôts à Neuchâtel. /ats-abo


Actualisé le

 

Actualités suivantes