Le Conseil d’Etat veut des noms

Le Conseil d’Etat neuchâtelois veut connaitre les noms des policiers et des pompiers qui ont ...
Le Conseil d’Etat veut des noms

La venue des grévistes au château, sirènes hurlantes, n'a pas plu au gouvernement. La montée des grévistes au Château de Neuchâtel, sirènes hurlantes, n'a pas plu au gouvernement.

Le Conseil d’Etat neuchâtelois veut connaitre les noms des policiers et des pompiers qui ont manifesté devant le Château de Neuchâtel lundi soir en marge du Grand Conseil. Le chef du Département de la sécurité,  Alain Ribaux, confirme avoir demandé une liste à toutes fins utiles. Mais aucune décision concernant d’éventuelles sanctions envers les personnes concernées n’a été prise par le gouvernement.

Patrick Siron, le président du Syndicat des agents de la Police neuchâteloise, indique qu’il est exclu de transmettre une telle liste au Conseil d’Etat. Un avocat a été mandaté par les grévistes pour répondre en ce sens au gouvernement. Si des actions disciplinaires devaient être entreprises à l’encontre des grévistes, le Syndicat entend répondre par de nouvelles mesures. /aes


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus