Collaboration renforcée

La Police neuchâteloise et le Corps des gardes-frontières intensifient leur collaboration. ...
Collaboration renforcée

Le commandant de la Police neuchâteloise Pascal Luthi et le chef du Corps des gardes-frontière, le brigadier Jürg Noth ont ratifié le texte au château des Monts au Locle. Le commandant de la Police neuchâteloise Pascal Luthi et le chef du Corps des gardes-frontière, le brigadier Jürg Noth, ont ratifié le texte au Château des Monts au Locle.

La Police neuchâteloise et le Corps des gardes-frontières intensifient leur collaboration. Ils ont ratifié jeudi la mise à jour de leur accord signé en 2008. Une adaptation du texte était nécessaire, en raison de l’entrée en vigueur du code de procédure pénale fédérale.

Les gardes-frontières peuvent désormais traiter toutes les infractions relatives aux armes à feu, hormis celles de guerre. Dans le domaine des stupéfiants, ils peuvent délivrer des amendes d’ordre pour les cas de détention et de consommation de moins de 10 grammes de cannabis. /comm-aes


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus