Edition anniversaire pour la Biennale d'art contemporain

L’art contemporain prend ses quartiers au Musée des Beaux-arts de La Chaux-de-Fonds pour la ...
Edition anniversaire pour la Biennale d'art contemporain

Parmi les oeuvres présentées, Une brise, de Léopold Rabus, dont la peinture n'a pas encore fini de sécher. Parmi les oeuvres présentées, Une brise, de Léopold Rabus, dont la peinture n'a pas encore fini de sécher.

L’art contemporain prend ses quartiers au Musée des Beaux-arts de La Chaux-de-Fonds pour la 71e fois. La Biennale d’art contemporain ouvre ses portes dimanche. Elle est aussi le premier événement du 150e anniversaire de l’institution.

Si le Musée des Beaux-arts de La Chaux-de-Fonds existe depuis 1864, il n'a pris ses quartiers dans son bâtiment actuel qu'en 1926. Si le Musée des Beaux-arts de La Chaux-de-Fonds existe depuis 1864, il n'a pris ses quartiers dans son bâtiment actuel qu'en 1926.

Cette année, 130 artistes ont présenté leur candidature pour la manifestation. Trente-deux ont été retenus. Ils présentent quarante-cinq œuvres jusqu’au 9 février.

Pour marquer les 150 ans du Musée, une exposition présente des œuvres vues lors de la première Biennale d’art contemporain en 1864. Une manière de s’interroger sur la notion d’art contemporain.

Par ailleurs, cet anniversaire sera célébré tout au long de l’année 2014 avec plusieurs expositions exceptionnelles. Une grande fête aura lieu les 7 et 8 juin.

Cette année, quatre prix seront remis. Les traditionnels prix du jury, du public et de la fondation Huguenin Dumittan mais aussi une nouveauté : le prix des jeunes critiques. Un jury de quinze enfants est mis sur pied sur inscription. Ces quatre récompenses seront remises le 17 janvier.

 

Une collection aux petits soins

La collection René et Madeleine Junod va disparaître pendant deux mois. Les cadres de certains tableaux sont victimes d’une attaque de larves d’insectes xylophages. Si les toiles ne risquent rien, le musée doit protéger les cadres et les châssis. Les œuvres vont donc être soumises à un traitement consistant à les priver d’oxygène de façon à détruire les insectes. Un traitement qui prendra deux mois. La collection Junod sera visible jusqu’au 15 décembre.

A noter que le week-end des 14 et 15 décembre, l’entrée au MBA sera gratuite. /mwi


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus