Gorgier ne veut pas Le Palmier !

"La commune de Gorgier ne veut pas de votre palmier !" C’est par cette phrase choc que le président ...
Gorgier ne veut pas Le Palmier !

Jean Studer a défendu le Palmier. Jean Studer a défendu le Palmier. Au fond, à gauche, l'auteur de l'œuvre Christian Gonzenbach.

La commune de Gorgier ne veut pas de votre palmier !

C’est par cette phrase choc que le président du Conseil général de Gorgier Bernard Schumacher a lancé le débat, mercredi soir, au Collège des Cerisiers. Il s’adressait au conseiller d’Etat Alain Ribaux, mais aussi à l’artiste Christian Gonzenbach, auteur du projet, ou encore à Jean Studer, l’ancien ministre qui présidait le jury à l’époque de la désignation de l’oeuvre lauréate.

Le Palmier, de 18 mètres de haut, avec des branches en inox reposant sur un mât industriel, doit être érigé au  nord de la prison de Bellevue, à Gorgier.  Ce symbole de dépaysement  pour les détenus coûte 100'000 francs au Canton.  Une somme qui entre dans le pour-cent attribué à une œuvre culturelle accompagnant toute rénovation ou construction.

Une centaine de personnes ont assisté au débat, qui a surtout porté sur l’établissement carcéral et ses détenus. Les habitants de Gorgier ont mal à leur prison et ils ne comprennent pas l’utilité de mettre un bout de ferraille à cent mille balles à cet endroit.

Une pétition a été lancée contre Le Palmier. Elle a déjà récolté plus de 250 signatures, uniquement au village.

Pour Alain Ribaux, conseiller d’Etat en charge de la culture, la soirée a atteint son objectif. Susciter la réflexion.

Le Palmier n’est pas encore planté…. /fpa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus