Grève : le Conseil d’Etat pourrait durcir le ton

Le climat est de plus en plus tendu entre le Conseil d’Etat neuchâtelois et les corps professionnels ...
Grève : le Conseil d’Etat pourrait durcir le ton

Toutes sirènes hurlantes, policiers et pompiers neuchâtelois ont manifesté leur mécontentement lundi soir devant le château. Toutes sirènes hurlantes, policiers et pompiers neuchâtelois ont manifesté leur mécontentement lundi soir devant le château.

Le climat est de plus en plus tendu entre le Conseil d’Etat neuchâtelois et les corps professionnels des pompiers et des policiers. Ces derniers ayant rejeté les dernières propositions du gouvernement et décidé de poursuivre leur mouvement de grève, l’exécutif cantonal a décidé d’annuler la cérémonie de promotion de la Police neuchâteloise prévue mercredi.

Le Conseil d’Etat proposait aux pompiers et aux policiers de fournir 3,5% de cotisations en plus pour éviter de repousser l’âge de la retraite de 60 à 62 ans.

Le gouvernement a d’ailleurs l’intention de maintenir fermement sa position sur ces retraites. Après la montée au château d’une partie des grévistes, lundi soir, le gouvernement envisage de durcir le ton, même s’il ne parle pas de sanction à l’heure actuelle. /aes


Actualisé le

Actualités suivantes