Un budget 2014 qui ne respecte pas le frein à l'endettement

C'est au tour du canton de Neuchâtel de se serrer la ceinture. Le Conseil d'Etat prévoit un ...
Un budget 2014 qui ne respecte pas le frein à l'endettement

Argent, billets, banque

C'est au tour du canton de Neuchâtel de se serrer la ceinture. Le Conseil d'Etat prévoit un déficit de 25,6 millions de francs au budget 2014, qu'il accompagne de mesures de restriction en matière d'aide sociale et de politique salariale.

Dans le domaine de la prévoyance sociale, le gouvernement a décidé d'adapter les normes d'aide matérielle destinées notamment aux jeunes de moins de 35 ans et aux personnes sans charge de famille. Sur le plan de la politique salariale, il veut pratiquer une indexation négative, eu égard à la baisse de l'indice des prix à la consommation. Mais il propose au Grand Conseil de ne le faire que partiellement, à 0,32%, plutôt qu'intégralement à 0,6%.

Quant au barème des salaires, le gouvernement maintient la progression des échelons automatiques, mais supprime les échelons supplémentaires. En outre, les hausses de salaires ainsi que l'indexation négative ne seront appliquées qu'à partir du 1er avril.


Dans la santé aussi

Le Conseil d'Etat compte sur des efforts d'ampleur similaire de la part des partenaires de la santé. Il adapte ses enveloppes aux institutions subventionnées soumises à la CCT Santé 21 en ne tenant compte d'aucune progression salariale pour 2014 et 2015.

En contrepartie, il est prêt à provisionner sur 2013 l'intégralité du montant nécessaire au règlement rapide des incidences financières liées à la décision du Tribunal fédéral sur la reconnaissance de l'ancienneté du personnel.

 

Autofinancement insuffisant

Dans le détail, le budget 2014 affiche des revenus en hausse de 2,6% à 2,08 milliards de francs. Mais cette progression ne parvient pas à compenser l'augmentation des charges de 3,2% à 2,11 milliards.

Du coup, le degré d'autofinancement se situe à 52%, très inférieur à la limite minimale de 70% liée au frein à l'endettement. Le gouvernement demande donc au Grand Conseil de déroger exceptionnellement à l'article correspondant de la loi sur les finances. /ats
 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus