Philip Morris pourrait supprimer 30 postes à Neuchâtel

Philip Morris annonce dans un communiqué une réorganisation qui va toucher 170 emplois. Le ...
Philip Morris pourrait supprimer 30 postes à Neuchâtel

Les locaux de Philip Morris à Serrières Les locaux de Philip Morris à Serrières.

Philip Morris annonce dans un communiqué une réorganisation qui va toucher 170 emplois. Le fabricant de cigarettes va transférer à l'étranger ou supprimer 30 postes sur les 1500 que compte le site de Neuchâtel et 140 sur le site de Lausanne.

Les employés touchés sont ceux qui travaillent dans la vente, le marketing, les services juridiques ou encore les sièges régionaux. A Neuchâtel, le Centre de recherche et développement, la production ainsi que la filiale qui s'occupe du marché suisse ne sont pas touchés.

L'objectif de Philip Morris est de revoir et d'améliorer son fonctionnement, pour assurer la croissance de l'entreprise à long terme. L'implantation du fabricant de cigarettes dans les cantons de Neuchâtel et Vaud n'est pas remise en cause.

Une consultation auprès des employés est ouverte. Les personnes concernées par cette restructuration ont deux semaines pour proposer d’autres solutions à la direction. Une démarche qui pourrait faire baisser le nombre de postes supprimés, selon Anne Edwards, la directrice de communication de Philip Morris.

Le conseiller d'Etat neuchâtelois en charge de l'économie, Jean-Nat Karakash, regrette ces suppressions de postes. Mais il est soulagé de voir que cela ne remet pas en cause l'existence et le développement de Philip Morris dans le canton. Jean-Nat Karakash espère que la période de consultation auprès des employés permettra de diminuer le nombre d'emplois supprimés. /mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus