L’utilité de BARAK est prouvée

Le centre de jeunes BARAK fonctionne à plein régime à Val-de-Travers : il accueille près de ...
L’utilité de BARAK est prouvée

Barak Le baby-foot est une des activités prisées des jeunes qui fréquentent le centre BARAK.

Un an et demi après son ouverture, le centre de jeunes BARAK fonctionne à plein régime au Val-de-Travers. L’espace d’animation socioculturelle, fréquenté par près de 300 jeunes, a pris place dans l’ancienne halle de gymnastique à Fleurier. Il accueille gratuitement une cinquantaine d’adolescents en moyenne trois après-midis par semaine.

Les jeunes de 12 à 18 ans constituent le public cible. Ils bénéficient d’un lieu où se rencontrer et profiter de diverses activités ludiques, sportives et culturelles. Deux animateurs sont là pour les encadrer et les aider à concrétiser des projets.

 
Portes-ouvertes et baisse de l’incivilité

Pour 2013, le centre tourne avec un budget d’environ 90'000 francs, qui provient des communes de Val-de-Travers, des Verrières et de la Côte-aux-Fées ainsi que d’une fondation. La population est invitée à découvrir cet espace samedi 28 septembre de 14h à 18 heures.

L’ouverture de BARAK n’a pas créé de problème avec le voisinage. La Police neuchâteloise souligne même que les petites incivilités sont en baisse dans tout le secteur. Il y a par exemple moins de tags, moins de dégradations du mobilier urbain et moins de problèmes relationnels entre des jeunes et d’autres personnes. /msa


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus