La droite tourne la page et se serre les coudes pour la législature à venir

La droite neuchâteloise veut renforcer sa politique pour la législature à venir. Sur invitation ...
La droite tourne la page et se serre les coudes pour la législature à venir

Grand Conseil neuchâtelois, députés, Etat de Neuchâtel, Conseil d'Etat neuchâtelois La droite possède la majorité au Grand conseil.

La droite neuchâteloise veut renforcer sa politique pour la législature à venir. Sur invitation du Parti libéral-radical neuchâtelois, les différents partis se sont réunis en congrès samedi matin à Cernier, c’est une première.

Seuls les Vert’libéraux ont décliné l’invitation pour des raisons de neutralité. Le PBD, lui, n’a pas pu venir.

La droite possède la majorité au Grand conseil, elle souhaite la consolider au lendemain de la difficile législature qui s’achève. Nous souhaitons faire table rase du passé. Les députés doivent savoir travailler ensemble avant les sessions, ou se fixer des objectifs au niveau des interventions parlementaires par exemple, raconte Damien Humbert-Droz, président du Parti libéral-radical neuchâtelois qui était en direct dans notre journal de 12h15. Quant aux thèmes retenus, il n'y a pas de grande surprise: ce sont toujours les mêmes: la réforme de l'Etat, la fiscalité...

Les partis devront donc aussi démontrer qu’ils arrivent à s’entendre entre eux, y compris avec l’UDC.
Cela ne semble pas effrayer Damien Humbert-Droz. Nous avons des divergences, mais aussi des axes communs avec l’UDC.

Que les choses soient claires : il n’est pas question de mettre de l’eau dans son vin. Chaque parti reste libre. On n’harmonise pas nos programmes. On veut simplement montrer que l’on sait  travailler ensemble, argumente-t-il.

La droite neuchâteloise a prévu de se rencontrer à d’autres reprises, afin de travailler les bases qui ont été jetées ce samedi matin. /abo

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus