Un crabe cosmétique

Une cosmétique éthique, naturelle et respectueuse de l’environnement : c’est ainsi que se présente ...
Un crabe cosmétique

L'une des créatrices de la marque Zilooa, Soraya El Karidi-Jan. L'une des créatrices de la marque Zilooa, Soraya El Karidi-Jan.

Une cosmétique éthique, naturelle et respectueuse de l’environnement : c’est ainsi que se présente Zilooa, une start-up de Neode. Le parc technologique abrite depuis deux ans la marque Ethical Skin Care à Neuchâtel.

Ethical Skin Care, ce sont trois Neuchâteloises et leur envie de créer des produits cosmétiques aux impacts environnementaux réduits. Soraya El Kadiri-Jan (docteur en biologie spécialisée dans l’environnement et la gestion des récifs coralliens), Zahra Banisadr (juriste) et Sarah Zafferri (graphiste) se sont rencontrées dans le monde associatif. Sous l’emblème de Zilooa - c’est-à-dire crabe de cocotiers en langue de Lifou, une petite île de Nouvelle-Calédonie - elles ont développé une crème solaire et deux soins pour le visage. D’autres produits devraient venir compléter la gamme d’ici la fin de l’année.

 

Protéger les coraux

La production des crèmes Zilooa découle de la mise en évidence par plusieurs études scientifiques des impacts négatifs sur l’humain et sur l’écosystème aquatique des filtres UV contenus dans les crèmes solaires. Perturbations hormonales et endocriniennes figurent au nombre des dégâts recensés. L’humain peut, dans certains cas graves, développer un cancer, tandis que certains poissons changent de sexe et que les coraux blanchissent dans les régions tropicales. L’idée de la marque Ethical Skin Care est donc de préserver tant son organisme que les écosystèmes aquatiques.

Les produits Zilooa sont composés à 95% de produits naturels. Les filtres UV chimiques y sont remplacés par des filtres minéraux. Les crèmes ne contiennent en outre que très peu de conservateurs et pas du tout de parabène. Afin qu’elles se conservent malgré la faible quantité de produits chimiques, elles sont présentées dans des emballages en verre exempts d’air.

Les produits ont été testés scientifiquement dans un centre de recherche en Polynésie française. Ses créatrices misent sur la recherche et sur l’emploi de plantes issues de l’agriculture biologique pour éviter au maximum l’utilisation de produits non-naturels.

 

Dans les hôtels 5 étoiles

Ethical Skin Care veut aussi sensibiliser les hôtels en bord de mer ou de lac à la problématique des résidus de crèmes dans l’environnement aquatique. La marque lance cet été une action. Elle propose ainsi sa crème solaire aux hôtels 5 étoiles, en Suisse mais également dans le reste du monde, au Mexique, par exemple, où il est impossible d’entrer dans certaines réserves naturelles en utilisant des crèmes solaires conventionnelles. /aes


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus