Un pic de radioactivité dans le lac de Bienne : Mühleberg en cause

Des géologues genevois ont découvert une concentration anormalement élevée de césium 137. L’échantillon ...
Un pic de radioactivité dans le lac de Bienne : Mühleberg en cause

Des traces de césium 137 ont été retrouvées dans le lac de Bienne

Des géologues genevois ont découvert une concentration anormalement élevée de césium 137 dans le lac de Bienne. L’échantillon a été prélevé en avril 2010.

Selon les scientifiques, cette concentration trop élevée en césium proviendrait de rejets d’eaux contaminées de la centrale nucléaire de Mühleberg, située à une vingtaine de kilomètres du lac. L’eau de lavage de la centrale transite par l’Aar et se retrouve dans le lac en moins de 3 heures.

Ces rejets radioactifs dateraient de l’an 2000, selon Le Matin Dimanche qui révèle l’information. Les géologues de l’Université de Genève ont publié leurs conclusions dans Aquatic Sciences, une revue scientifique. La santé de l’homme n’aurait jamais été mise en danger. /pch   


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus