L’enfance déclinée à la Collégiale

Partir ou repartir à la rencontre de l’enfance le temps de trois représentations. Planète bille ...
L’enfance déclinée à la Collégiale

Plantète bille Répétition à la Collégiale.

Partir ou repartir à la rencontre de l’enfance le temps de trois représentations. Planète bille est présenté dès mercredi soir à la Collégiale de Neuchâtel. Cette création interdisciplinaire mélange texte, chant, musique et art pictural. Elle est construite autour du roman de Joseph Joffo Un sac de billes qui raconte le quotidien d’un enfant juif pendant la seconde guerre mondiale.

Viennent s’y ajouter six textes écrits par des adolescents du Centre éducatif et pédagogique de Courtelary dans le Jura bernois âgés de 15 à 17 ans. Des écrits qui s’articulent également autour du thème de l’enfance. Ces jeunes ont par ailleurs réalisés des dessins qui seront projetés dans la Collégiale pendant la représentation.

A cela s’ajoute la musique, écrite spécialement par six compositeurs de styles très différents, dont le Neuchâtelois Steve Muriset. L’orgue de la Collégiale est associé à la flûte de Pan, à l’accordéon ou encore à de la musique électronique. Deux chanteuses alternent des airs du jazz et d’autres plus lyriques. Avec comme fil rouge, la bille.

A découvrir les mercredis 10, 17 et 24 juillet à la Collégiale de Neuchâtel à 20 heures.

Les places peuvent être réservées au 076 507 76 56. /sma


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus