Les dégâts causés par la grêle passés au peigne fin

Après la puissante chute de grêle du 20 juin, l’heure est à l’inventaire. Vingt-cinq experts ...
Les dégâts causés par la grêle passés au peigne fin

Vigne, dégâts, grêle

Après la puissante chute de grêle du 20 juin, l’heure est à l’inventaire. Vingt-cinq experts de l’assurance Suisse grêle sillonnent actuellement le canton de Neuchâtel pour évaluer les dégâts causés au vignoble.

Armés d’un petit calepin, les experts se promènent, par deux, d’un cep à l’autre. Ils choisissent une parcelle représentative du vignoble et évaluent les dégâts causés à chaque grappe. Les experts travaillent en deux temps : ils réalisent une première expertise maintenant et reviendront avant les vendanges pour une expertise définitive. C’est à ce moment-là que les vignerons assurés seront dédommagés.

Les experts étaient mardi matin dans le vignoble de Jean-Michel de Montmollin, à Auvernier. Le vigneron estime à près de 60% les dégâts causés à ses vignes. Certains travaux sont interrompus. Le vigneron a par exemple renoncé à un traitement fongique qu’il aurait dû réaliser.

Selon lui, il faut maintenant beaucoup de soleil et de chaleur à la vigne pour regagner quelques forces et permettre ainsi à de nouveaux bourgeons de prendre le relai des branches hachées par la grêle. Quoi qu’il en soit, la récolte de cette année est fichue. Les vignerons doivent maintenant s’atteler à assurer la récolte de l’année prochaine. /sbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus