Renforcer l’apprentissage des langues à l’école

La Conférence intercantonale de l’instruction publique de la Suisse romande et du Tessin (CIIP) ...
Renforcer l’apprentissage des langues à l’école

Elizabeth Baume-Schneider et Charles Beer Elisabeth Baume-Schneider et Charles Beer.

La Conférence intercantonale de l’instruction publique de la Suisse romande et du Tessin (CIIP) esquisse l’école de demain. La prochaine rentrée scolaire sera marquée par l’introduction de l’anglais dès la 7e année et d’un nouveau manuel d’enseignement en la matière.

Dès le mois d’août, le Plan d’étude romand (PER) sera généralisé à l’ensemble des cantons romands, à l’exception de la dernière année de primaire à Fribourg. Selon la présidente de la CIIP, la ministre jurassienne Elisabeth Baume-Schneider, il faudra encore une dizaine d’années pour que tous les moyens d’enseignement et d’évaluation du PER soient en place.   

  

Les priorités jusqu’à l’horizon 2015

Dans son programme d’activité 2013-2015, la CIIP se prépare à assurer la relève des enseignants, même si la pénurie n’est pas aussi forte qu’en Suisse allemande. C’est avant tout le manque de remplaçants qui guette la Romandie, ainsi que le nombre élevé d’enseignants qui s’apprêtent à prendre leur retraite. Les branches comme les sciences naturelles, les mathématiques et les langues étrangères peinent à séduire la relève.

La CIIP se donne aussi pour objectif la promotion de la langue française, notamment par la lecture, et des langues nationales, ainsi que de l’éducation spécialisée et de la médiation culturelle.   

Finalement un changement est à signaler à la tête de la CIIP : la ministre jurassienne Elisabeth Baume-Schneider cèdera la présidence à Charles Beer, dès le 1er juillet. Le conseiller d’Etat genevois occupera cette fonction jusqu’au 10 décembre, date de son départ du gouvernement genevois. /sbe


Actualisé le

 

Articles les plus lus