Connaître le chemin des automobilistes

C’est un véritable travail de fourmis dans lequel se sont lancés les Ponts et chaussées. Le ...
Connaître le chemin des automobilistes

Afin de récolter des informations, une partie des automobilistes ont été interrogés. Afin de récolter des informations, une partie des automobilistes ont été interrogés.

C’est un véritable travail de fourmis dans lequel se sont lancés les Ponts et chaussées. Le Service cantonal mène jeudi une enquête de circulation sur la H10 à Peseux. Elle se tient aux heures de pointe ; le matin, à midi et en fin de journée. Cinquante-cinq personnes sont mobilisées pour récolter des informations.

Les données sont enregistrées de deux manières. D’une part, des agents sont postés au bord des routes entre Vauseyon et Corcelles. Ils enregistrent les numéros de plaques d’immatriculation. D’autre part, un pourcentage des véhicules est dévié du trafic pour répondre à des questions au travers d’entretiens. Les enquêteurs demandent aux automobilistes d’où ils viennent, où ils vont, combien de personnes sont à bord et la raison du déplacement.

L’enquête doit permettre de connaître précisément la structure du trafic. Plus de 25'000 véhiculent traversent Peseux quotidiennement par la route cantonale H10 ou par la route communale du Tombet. En comparaison, 17'000 véhiculent empruntent en moyenne le tunnel du Gothard. Une analyse similaire a été menée en 2008 entre Le Locle et La Chaux-de-Fonds en vue de la réalisation du contournement des villes du Haut. Il en était ressorti que 25'000 véhiculent transitaient par cet axe.

Les données récoltées jeudi à Peseux seront ensuite analysées par un bureau spécialisé. Les résultats ne seront pas connus avant plusieurs mois. Ils pourraient aboutir à l’installation de ralentisseurs afin d’inciter les automobilistes à emprunter un autre axe. /aju


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus