Dentelle de Neuchâtel à l’Unesco ?

Quelles traditions vivantes de Suisse vont faire leur entrée au patrimoine culturel immatériel ...
Dentelle de Neuchâtel à l’Unesco ?

Corinne Boillat croise les doigts pour que la dentelle de Neuchâtel intègre le patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. Corinne Boillat croise les doigts pour que la dentelle de Neuchâtel intègre le patrimoine culturel immatériel de l’Unesco.

Quelles traditions vivantes de Suisse vont faire leur entrée au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco ? La réponse ne tombera pas prochainement, contrairement à ce qui était prévu. La Confédération a pris du retard dans ses démarches. Sept projets neuchâtelois sont donc encore en course.

 

Processus

L’Office fédéral de la culture a d’abord demandé aux cantons de faire des inventaires. Sur les 387 dossiers reçus, 167 forment la liste nationale des traditions vivantes. Parmi eux, sept projets neuchâtelois ont été retenus, sur les huit transmis.

La Confédération a récemment désigné les experts chargés de sélectionner entre trois et six dossiers suisses qui seront soumis à l’Unesco. Le choix définitif viendra ensuite. Le chemin est donc encore long…

 

Dentelle de Neuchâtel

La dentelle de Neuchâtel fait partie des traditions vivantes qui attendent le verdict des experts de la Confédération. Corinne Boillat, des Verrières, a porté ce dossier. Elle s’est prise de passion pour cette activité il y a une douzaine d’années. Désormais, elle donne des cours dans le Val-de-Travers et transmet aussi son savoir-faire en France voisine, à Pontarlier. /msa


Actualisé le

 

Actualités suivantes