La Police neuchâteloise enquête sur un réseau de passeurs

La Police neuchâteloise participe au démantèlement d’un réseau de passeurs. Ce groupe de personnes est soupçonné de faire entrer des ressortissants chinois en Suisse. Les passeurs fournissent des faux papiers et facilitent le travail au noir, notamment dans les restaurants chinois.

L’opération de démantèlement est menée par la police fédérale, en collaboration avec les autorités de neuf cantons. Pour l’heure, l’enquête indique que le canton de Neuchâtel est assez peu touché par le phénomène. Jusqu’ici, seuls deux ressortissants chinois ont été interpellés pour travail au noir. Mais ils n’étaient pas en possession de faux papiers. /sco


Actualisé le

 

Articles les plus lus