Trop de fusils dorment dans les galetas neuchâtelois

Limiter le nombre de fusils dans les foyers : le canton de Neuchâtel lance une campagne de ...
Trop de fusils dorment dans les galetas neuchâtelois

 Quelques-uns des nombreux fusils stockés dans les locaux de la Police neuchâteloise.

Limiter le nombre de fusils dans les foyers : le canton de Neuchâtel lance une campagne de récupération des armes civiles. Une action similaire avait déjà eu lieu en 2009, elle avait permis de récolter 212 armes et 150 kilos de munitions.

Depuis lors, la population peut confier les armes devenues indésirables dans les postes de gendarmerie du canton. Pourtant, selon Stéphane Audétat, le chef du bureau des armes de la Police neuchâteloise, il est nécessaire de relancer la campagne : les fusils qui dorment dans les galetas sont encore trop nombreux! Les récupérer évite qu'ils tombent un jour dans des mains mal intentionnées...

 

Encourager le dépôt des armes d'ordonnance

La campagne vise aussi les armes d'ordonnance. Depuis 2010, les soldats neuchâtelois ont la possibilité de déposer leur fusil à l'Arsenal de Colombier. Or, seul 1% d'entre eux a choisi cette option! C'est trop peu pour Stéphane Audétat, qui justifie ainsi ce manque d'intérêt : un lieu unique dans le canton pour le dépôt des armes décourage certains militaires. Un soldat du Locle ne fait pas forcément le déplacement jusqu’à l’Arsenal de Colombier.

Afin de remédier à la situation, huit samedi de collecte sont organisés à l’Arsenal de Colombier jusqu’à la fin de l’année. Les horaires d’ouverture en semaine ont également été étendus. /sco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus