Chanter faux et faire partie d'une chorale : c'est possible

Chanter faux et faire partie d’une chorale : les membres du Chœur parlé de Neuchâtel se paient ...
Chanter faux et faire partie d'une chorale : c'est possible

Le Choeur parlé de Neuchâtel en action Le Choeur parlé pendant une répétition à Neuchâtel, sous la direction de Frédérique Nardin.

Chanter faux et faire partie d’une chorale : les membres du Chœur parlé de Neuchâtel se paient ce luxe !

L’accent est mis sur le rythme et les intonations, plutôt que sur les prouesses vocales. D’ailleurs, la majorité des membres du Chœur parlé ne sait pas chanter. C'est bien égal puisque justement, il ne s'agit pas de faire des vocalises!,  s'enthousiasme Frédérique Nardin, la directrice du choeur. Elle est également responsable artistique du Théâtre des Lunes, à Neuchâtel.

Fondée il y a trois ans lors des festivités du Millénaire, cette chorale un brin particulière compte onze membres amateurs. Certains n’ont jamais fait de musique, d’autres parlent à peine le français. 

Le Chœur parlé propose chaque année un spectacle. Le prochain a lieu du 6 au 8 juin, en plein air, dans les rues de Neuchâtel. Pour Frédérique Nardin, c'est une façon de s'ouvrir à tout le monde : Pas besoin d’avoir un abonnement au théâtre pour venir nous voir! /sco


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus