Le canton de Neuchâtel victime de la cocaïne

A l’instar d’autres cantons suisses, le canton de Neuchâtel est à son tour victime du fléau ...
Le canton de Neuchâtel victime de la cocaïne

A l’instar d’autres cantons suisses, Neuchâtel est à son tour victime du fléau de la cocaïne. Les Autorités de poursuite pénale ont ouvert plus de 60 procédures l’an dernier. C’est trois fois plus que les années précédentes.

Dans un communiqué, le Ministère public indique que le  trafic de cocaïne de rue est lié à l’arrivée massive de dealers provenant d’Afrique de l’Ouest, surtout du Nigeria et de Guinée. Ces trafiquants bénéficient pour la plupart du statut de requérant d'asile.


Nombreuses auditions

Les autorités ont incarcéré 38 personnes dans le cadre de leurs enquêtes. Les auditions ont permis de dénoncer 160 cocaïnomanes. Ces derniers ont admis avoir acheté 10 kilos de poudre blanche, ce qui équivaut à 1'200'000 francs de marchandise. Les trafiquants se servaient d’entreprises implantées dans la région pour renvoyer une partie des bénéfices dans leurs pays. Bon nombre de ressortissants sont par ailleurs toujours recherchés.


Trafic ciblé

Le Ministère public signale que le trafic de cocaïne a pris une ampleur inquiétante dans le canton. Les dealers ont recours à des méthodes toujours plus agressives, ce qui complique le travail de la police. Les sorties des boîtes de nuit ou tout simplement la rue sont leurs endroits de prédilection. /comm-abo


Actualisé le

 

Actualités suivantes