Premier Mars : discours et coups de canon à Neuchâtel

Le froid n’a pas repoussé les amis de la révolution neuchâteloise. Ils étaient quelques centaines ...
Premier Mars : discours et coups de canon à Neuchâtel

La cérémonie officielle du 1er Mars a eu lieu comme d'habitude à la Place du Port à Neuchâtel. La cérémonie officielle du 1er Mars a eu lieu comme d'habitude à la Place du Port à Neuchâtel.

Le froid n’a pas repoussé les amis de la révolution neuchâteloise. Ils étaient quelques centaines vendredi matin sur la Place du Port à Neuchâtel. La foule assistait à la cérémonie officielle du 1er Mars, jour de commémoration de l’indépendance neuchâteloise.

Comme le veut la tradition, le président du Conseil d’Etat Philippe Gnaegi s’est exprimé devant la foule. Il a rappelé que les révolutionnaires de 1848 s’étaient battus pour instaurer la démocratie dans le canton. Pour le président du Conseil communal de la ville de Neuchâtel, Pascal Sandoz, la révolution d’aujourd’hui passe par les urnes : ce week-end dans un premier temps, mais aussi en avril pour les élections cantonales.

A l'issue des discours, les coups de canon ont raisonné dans le port. L'Association musicale Neuchâtel-Saint-Blaise a ponctué la cérémonie de plusieurs morceaux. /sco

Le président du Conseil d'Etat Philippe Gnaegi a rappelé que le Canton doit ses institutions démocratiques aux révolutionnaires. Le président du Conseil d'Etat Philippe Gnaegi a rappelé que le Canton doit ses institutions démocratiques aux révolutionnaires.


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus