Le Grand Conseil monte dans le train

Le Grand Conseil monte dans le train Le parlement neuchâtelois finance les infrastructures ...
Le Grand Conseil monte dans le train

Le parlement neuchâtelois finance les infrastructures des chemins de fer privés du canton. Il s’est engagé à cofinancer - aux côtés de la Confédération - les TransN, les CJ et le BLS à hauteur de 14,7 millions de francs pour la période 2013-2016.

Le crédit doit permettre à ces entreprises – et donc pas aux CFF – d’entretenir leur réseau et de renouveler leur matériel roulant dans le canton de Neuchâtel.  Il doit aussi permettre la réalisation d’améliorations techniques et légales. La somme servira enfin à augmenter la capacité des transports.

Dans les faits, ce volume financier va permettre de rénover certaines gares du Littorail. Il vise aussi à la rénovation des gares de Môtiers et Couvet. Avec ce crédit, le canton de Neuchâtel s’engage également à co-financer le doublement de la voie et le financement du tunnel entre Risshäusern et Mauss. La somme doit aussi permettre d’assainir de nombreux passages à niveaux dans le canton.

Dans les travées du Grand Conseil, les députés ont globalement bien accueilli la demande de crédit. Le groupe PopVertsSol a notamment regretté que le crédit cadre précédent, qui remonte à 2006, n’ait pas été totalement utilisé. Le groupe libéral-radical, lui, a déploré que l’investissement ne permette d’étendre l’offre, mais serve uniquement à entretenir l’infrastructure. /aju


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus