Un CFC d'employé de commerce entièrement à l'école

Se former sans devoir trouver une place d’apprentissage…depuis deux ans l’Ecole du secteur ...
Un CFC d'employé de commerce entièrement à l'école

Practime L'entreprise Practime.

Se former sans devoir trouver une place d’apprentissage…depuis deux ans l’Ecole du secteur tertiaire de La Chaux-de-Fonds, l’Ester, propose de faire un CFC d’employé de commerce à plein temps. Ce Certificat fédéral de capacité remplace le diplôme de commerce à cette différence près qu’il propose l’entier de la formation au sein de l’école. La pratique se fait dans une entreprise dite de pratique commerciale implantée en milieu scolaire.


Practime, là où la réalité est simulée

A l’Ester, on a choisi de recréer le côté administratif d’une manufacture horlogère fictive : elle s’appelle Practime. Cette entreprise emploie près de 140 personnes (comprenez par-là : des élèves), dont un quart vient du Lycée Jean Piaget à Neuchâtel. Tous suivent une demi-journée par semaine de formation pratique au sein de cette entreprise, pendant trois ans. Ici, on reproduit ce qui se fait dans le monde réel, tout se fait pour de vrai, mais aucune marchandise ni aucun argent ne circulent. La réalité est simulée.

Dans cette salle de classe, on a réaménagé les espaces en différents secteurs. Une secrétaire vous accueille, le marketing vous aiguille, la directrice vous reçoit dans son bureau. Les détails sont même poussés jusqu’à la timbreuse qui se trouve à l’entrée de la classe. Quatre heures durant, les élèves font semblant d’être dans la réalité. Et tous les six mois, ils changent de secteur : celui qui a commencé au secrétariat poursuivra sa route au marketing, puis à la comptabilité par exemple.


A la recherche de sponsors

Practime collabore avec un réseau d’autres entreprises suisses et internationales qui ont un fonctionnement identique. D’ailleurs, au mois de mai, une foire commerciale a lieu à Delémont. Les employés-élèves de Practime y achèteront et revendront des produits de manière fictive, dans le cadre de leur formation. Pour parvenir à leurs fins, ils ont écrit à des entreprises de la région  (bien réelles, elles !) pour obtenir 8'000 francs sous forme de sponsoring afin de payer leurs frais de déplacement de logement et leur stand sur place.

L’Ester est la seule école du canton à avoir mis en place ce modèle de formation. Elle veut ainsi répondre au cruel manque de places d’apprentissages qui sévit. Comme les employeurs peinent à recruter des jeunes, l’école les prend en charge de A à Z. Huit classes sont ouvertes, et deux autres devraient naître d’ici 2014.

Mais avec la volonté politique de revaloriser l’apprentissage dual (formation en école et chez un employeur), si tout va bien d’ici 2018 ce genre de filière n’aura plus besoin d’exister. Il s’agit donc d’une sorte de garrot, l’Ester en est bien consciente…

Ce modèle d’entreprises de pratique commerciale est développé par Helvartis, dont le siège se trouve à La Chaux-de-Fonds. Fondée par la section neuchâteloise de la Société suisse des employés de commerce, cette organisation à but non lucratif fête l’an prochain ses 20 ans. Elle œuvre pour la réinsertion des chômeurs et des bénéficiaires de l’Assurance invalidité au niveau suisse. Elle crée aussi des modèles de formation à la pratique commerciale pour les écoles. /abo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus