Coupables d’escroquerie par métier

De la prison avec sursis pour deux hommes impliqués dans une vaste affaire d’escroquerie. Le ...
Coupables d’escroquerie par métier

 Le Tribunal n’a pas suivi les plaidoiries des avocats.

De la prison avec sursis pour deux hommes impliqués dans une vaste affaire d’escroquerie. Le Tribunal criminel des Montagnes neuchâteloises et du Val-de-Ruz à La Chaux-de-Fonds les a condamnés à 14 et 18 mois de prison avec sursis pendant deux ans.

L’un des prévenus a été condamné par défaut : il ne s’est jamais présenté au tribunal. L’audience avait déjà été reportée une première fois au mois d’août en raison de son absence.

Les deux hommes, domiciliés en France, ont été reconnus coupables d’avoir encaissé des acomptes pour des meubles qui n’ont jamais été livrés. Les clients étaient démarchés par téléphone. On leur promettait un cadeau s’ils se rendaient dans un des cinq magasins tenus par les escrocs.  Une soixantaine de personnes est tombée dans le piège. Le préjudice pour les clients se monte à plus de 114'000 francs. A cela s’ajoute la faillite de la société qui laisse des créances pour 850'000 francs.

Les avocats des deux prévenus ont plaidé l’acquittement. Le mandataire de l’accusé fantôme a relevé que son client n’avait eu qu’un simple rôle de vendeur dans cette affaire.

L’avocat du second prévenu, présent à l’audience, a relevé que son mandant avait lui aussi été une victime dans cette arnaque: il s’est fait gruger par les belles paroles et les promesses d’un troisième individu qui ne comparaissait pas devant le Tribunal. La justice n’a jamais réussi à l'arrêter.

Le Ministère public demandait une peine de 30 mois de prison dont 10 mois ferme pour l’homme présent à l’audience et de 18 mois avec sursis pour l’autre. /sma


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus